La sclérose en plaques en quelques mots

La sclérose en plaque est en progression : de plus en plus de monde concerné par la maladie au niveau mondiale. En effet, en 1990, la SEP était responsable de 12 000 décès à l’échelle internationale. Aujourd’hui, le nombre de décès qu’on lui attribue s’élève à 20 000. En moyenne les personnes affectées ont une espérance de vie inférieure de 5 à 10 ans en comparaison aux personnes qui ne sont pas affectées. La maladie est généralement détectée entre 25 ans et 40 ans approximativement.

Que connaissez-vous de cette maladie ? Voici les principales informations que vous devez connaitre sur le sujet.

C’est quoi la Sclérose en plaques ?

sclérose_plaque

Il s’agit d’une maladie qui affecte le système nerveux et plus particulièrement le cerveau ainsi que la moelle épinière ou encore les nerfs optiques. C’est la myéline, que l’on peut comparer à une gaine de protection des cellules nerveuses qui est endommagée : des lésions apparaissent perturbant la communication entre les neurones, la ralentissant, l’incapacitant.

On distingue deux types de sclérose en plaques : la SEP qui évolue par poussées (forme rémittente) alternant période d’apparition et période de et disparition ou régression de nouveaux symptômes ; la SEP progressive qui évolue petit à petit, inexorablement sans période de poussées.

Vous pouvez également retrouvez une vidéo traitant de la sclérose en plaques ici.

Les causes, symptômes et conséquences de la sclérose en plaques

L’origine de cette maladie auto-immune reste pour le moment encore inconnue. Il existe cependant diverses hypothèses : les cellules sont incapables de produire de la myéline, cette dernière serait détruite par le système immunitaire lui-même, un terrain génétique favorable, un facteur environnemental, l’ensemble de ces hypothèses…

Les symptômes de la SEP sont très variables. La maladie peut ainsi se manifester par un engourdissement des membres, des troubles au niveau visuel ou moteur, des pertes de mémoires, des difficultés à s’exprimer.

sclerose_maladie

Du fait de ces symptômes qui peuvent devenir s’installer de manière permanente, la SEP est très difficile à vivre pour les patients. De plus la maladie évolue de manière totalement imprévisible : l’avenir d’un patient reste complètement inconnu car chaque malade est vraiment unique. Le nombre de poussées, la durée d’une accalmie, l’âge au moment du diagnostic, la forme de SEP n’indiquent rien sur l’évolution future de la maladie.

Etre accompagnée est donc d’une importance primordiale : vivre sa sep ensemble peut vous aider à surmonter l’épreuve. Pouvoir partager avec d’autres patients, donner des conseils, raconter son expérience, témoigner sont autant de petits coups de pouce qui font le plus grand bien. A plus forte raison quand on sait qu’il n’existe pour le moment aucun traitement vraiment efficace contre la maladie.

Enfin, si l’on ignore toujours la cause de la maladie et que les traitements existants restent sommairement efficaces et s’accompagnent de lourds effets secondaires, des facteurs de risques sembleraient avoir été identifiées. Il faut cependant une confirmation avec étude scientifique à l’appui pour les valider.

Une carence en vitamine D, avoir été infecté par le virus d’Epstein-Barr, le tabagisme, la consommation d’aliments riches en graisse animale, l’exposition à des solvants chimiques.

Et vous, avez-vous déjà rencontré des cas dans votre entourage et qu’est-ce qu’il les a aidé?